Author Archives: Redacteur

Home / Articles posted by Redacteur

L’UNBCI reçu en audience à l’ambassade de Grande Bretagne en Côte d’Ivoire

Le jeudi 28 septembre 2017, une délégation de l’Union Nationale des Blogueurs de Côte d’Ivoire (UNBCI), a été reçu à l’Ambassade de la Grande Bretagne en Côte d’Ivoire.

Au cours de cette audience-déjeuner, une présentation de l’UNBCI a été faite à Mme Joséphine Gauld, ambassadrice de Grande Bretagne en Côte d’Ivoire. Daouda Coulibaly, Secrétaire Généra et chef de délégation n’a pas manqué de présenter le bilan des activités de nos presque 2 années d’existence. Notre hôte du jour, après une prise de connaissance des activités déjà réalisées par l’UNBCI et celle à venir, a exprimé sa volonté d’accompagner notre union dans ses prochaines actions.

L’UNBCI reçu en audience à l’ambassade de Grande Bretagne en Côte d’Ivoire 2

L’UNBCI reçu en audience à l’ambassade de Grande Bretagne en Côte d’Ivoire 2

De nombreux sujet ont été mis sur la table des échanges y compris la prochaine Assemblée Générale Elective qui est prévue pour cette fin d’année. L’ambassadeur s’est dit honorée de cette visite et a aussi présenté les projets sur lesquels l’ambassade travaille. Elle s’est par ailleurs félicité du fait que nous avions beaucoup de missions en commun. Il ne serait donc pas étonnant de voir de belles perspectives à venir de même qu’une prochaine collaboration.

Le Forum ATP 2016 sur l’internet des Objets en Afrique ouvre ses portes les 6 et 7 octobre

Le Forum Africa Telecom People 2016 sur l’internet des Objets en Afrique ouvre ses portes les 6 et 7 octobre. Tout est fin prêt pour l’ouverture de l’Africa Telecom People 2016, le plus grand forum des télécoms et  Tics en Afrique subsaharienne francophone.

Les 6 et 7 octobre, le Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan  accueillera la grand’messe des télécoms et Tics qui aura pour thème : « Internet des objets, comment l’Afrique se prépare au tout connecté. Pour cette 12ème édition de l’Africa Telecom People qui s’ouvre demain 06 Octobre à Abidjan et placé  sous le parrainage de Bruno Koné (Ministre de l’Economie Numérique et de la Poste de Côte d’Ivoire),  plus de 20 speakers se succèderont pour expliciter la thématique à près de 2000 participants sur les 2  jours que va durer l’évènement.

Au-delà des expositions et plénières, les participants attendront la  proclamation des noms des lauréats aux prestigieux ATP Awards. Des délégations venues du Congo, de la Tunisie, de la France, des Etats-Unis, du Bénin, du Maroc, du Gabon pour ne citer que ces pays, seront présentes. Les plus grandes entreprises du secteur (Eutelsat, Sigfox, Cintel, Horus, NSIA Technologies, GSMA…) enverront des représentants, de quoi rehausser le niveau de la qualité des interventions.

Pour Safep Communication (organisateur d’ATP), cette édition s’annonce comme celle de la découverte tant les exposants mettront les bouchées doubles pour démontrer un savoir-faire dans l’Internet des  objets. Pour participer au Forum, il faut s’inscrire en cliquant ici. Les internautes pourront  suivre le déroulement du forum de bout en bout sur Facebook et Twitter via le hashtag #ATPforum16.

By : Boris Odilon BLE

Africa Telecom People awards 2016 la liste des nominés

Dans moins de 2 semaines la Côte d’Ivoire sera aux couleurs de l’Africa Telecom People. Un événement qui réunira les acteurs du secteur de l’internet et des télécommunications. Avant le début de l’évènement le 6 octobre prochain, la liste des nominés au ATP AWADRS 2016 a été publiée.

L’Africa Telecom People 2016 (#ATPForum16) réunira le gotha national et international del’internet, de la communication et de la télécommunication pendant 48 heures. Un évènementfortement médiatisé depuis plusieurs mois et qui fera d’Abidjan le lieu où il faut être pour être au parfum des dernières innovations. Et parlant justement d’innovation, l’Africa Telecom People 2016 fera un large focus sur l’internet des objets connectés qui constituent aujourd’hui une véritable révolution dans plusieurs domaines d’activité.

L’ATP Forum 2016 c’est aussi et surtout le rendez-vous de la promotion des acteurs du secteur des télécoms à travers les prestigieuses distinctions ATP AWARDS. Pour cette année 2016, trois (3) catégories ont été définies : réseau,contenu et service et enfin régulateurs et agences de gestion de projets structurants.

  • Dans la catégorie Réseaux, sept (7) entreprises figurent sur la shortlist. Il s’agit de MTN Côte d’Ivoire, SEACOM, LIQUID TELECOM, IHS, EUTELSAT et SMILE.
  • Dans la catégorie contenu et service, c’est aussi sept (7) entreprises qui seront au coude-à-coude pour décrocher la plus haute distinction. Le Groupe RTI, Jumia (Africa Internet Group), PayStack, Hadwiger, NSIA Technologies, Sicapay et Taxijet devront convaincre le jury par la qualité de leurs prestations offertes sur l’année.
  • La dernière catégorie concerne les Régulateurs et agences de gestion de projets structurants où cinq (5) entités ont été présélectionnées. L’ARCEP du Burkina Faso, la CEDEAO avec son projet roaming free, l’ARTCI (Côte d’Ivoire), le Conseil du Numérique du Bénin et le Rwanda Development Board.

Les lauréats des trophées ATP (ATPAwards) seront connus le 6 octobre pendant une cérémonie prévue à cet effet et marquant la fin de la première journée du Forum. L’Africa Telecom People 2016 (#ATPForum2016) réunira plusieurs acteurs y compris les représentants du gouvernement ivoirien. L’Union Nationales des Blogueurs de Côte d’Ivoire prendra part à cet événement avec sa team digitale et plusieurs de ses membres actifs.

SUY Kahofi (source SERCOM Africa Telecom People)

L’UNICEF échange avec les professionnels des médias

L’Union Nationale des Blogueurs de Côte d’Ivoire (UNBCI) a participé au petit déjeuner de presse organisé par Réseau des Acteurs des médias pour les droits de l’enfant en Côte d’Ivoire (RAMED-CI) et son partenaire l’UNICEF. Cette rencontre était un cadre d’échange pour rappeler les missions et les objectifs du bureau pays de l’UNICEF.

Le RAMED-CI et L’UNICEF ont réussi à rassembler une variété d’acteurs des médias ce 22 septembre à l’hôtel TIAMA. Patrons de presse, journalistes, présidents d’association et de réseaux de medias sont venus échanger en toute simplicité avec le nouveau représentant pays de L’UNICEF, Dr Aboubacar Kampo. Dans son mot de bienvenu, Doumbia Mamadou, le président du RAMED-CI est revenu sur les raisons qui ont motivé la mise sur pied du réseau qu’il dirige.

Le RAMED-CI est un réseau qui veut favoriser encore plus l’intérêt des journalistes pour les sujets touchant aux droits des enfants en Côte d’Ivoire. En effet, les médias de par leur diversité et leur action restent un puissant outil de promotion des actions pour le changement de comportement. Les médias sont donc des acteurs importants pour L’UNICEF dans son plan d’action. Dr Aboubacar Kampo a indiqué qu’il aimerait voir émerger un solide partenariat entrela représentation pays de l’agence spécialisée des Nations Unies et les medias.

Ce partenariat conduit en toute franchise et impartialité sur l’action de l’UNICEF permettra de faire avancer la cause des enfants et celle des femmes. Les questions liées aux droits et au bien-être des enfants sont d’une importance capitale et représente une véritable priorité pour les différents pays et la Côte d’Ivoire n’est pas en reste. Dr Aboubacar Kampo a fait remarquer que dans le contexte ivoirien, les questions liées à la nutrition, à l’accès à l’éducation, aux soins de santé et à une alimentation de qualité sont des priorité pour le bureau pays de l’UNICEF.

Sur ces questions et pour bien d’autres, Dr Aboubacar Kampo a souhaité une collaboration avec les médias mais aussi avec les ministères et autres entités qui s’intéressent à la cause des enfants. Sans aucun protocole, les professionnels des médias ont pu poser toutes les questions sur les missions et les objectifs du bureau pays de l’UNICEF.

Il s’agissait de question d’actualité touchant aux droits des enfants, les opportunités de collaboration entre l’agence et les médias, les informations utiles pour contacter l’unité média de L’UNICEF et des précisions sur le prix que veut lancer le Réseau des acteurs des médias pour les droits de l’enfant en Côte d’Ivoire. Ce prix viendra récompenser les efforts du journaliste ayant réalisé la meilleure production sur un thème touchant aux droits des enfants.

SUY Kahofi

Abidjan: le hackathon de la paix « HackCivPaix » comme si vous y étiez

Développer des applications innovantes en 48heures, c’est le pari que le projet Ivoire Justice en  partenariat avec l’Union Nationale des Blogueurs de Côte d’Ivoire (UNBCI) ont lancé à des jeunes ivoiriens.

Parce qu’il reste évident que cinq années après la crise post-électorale qui a causé plus de  3000 morts, la réconciliation et la cohésion sociale restent un vrai challenge, le thème de ce marathon technologique était: paix et réconciliation.  10 équipes sur les 23 inscrites, composées de 2 á 5  personnes, ont eu l’opportunité d’exprimer leurs talents pour un dessein qui les touche personnellement, car d’une manière ou d’une autre, ils ont tous subi les effets de cette crise.

A travers cette compétition, c’est leur contribution á la paix qu’ils mettaient en exergue.  Cette compétition s’est ouverte le vendredi 29 août 2016 á l’Institut Technologique d’Abidjan (ITA), avec une conférence publique sur le rôle des TIC dans la recherche de la paix et la réconciliation, animée par Madame Berthe Karbo directrice de cabinet du président de la CONARIV, Monsieur Wily Neth représentant la Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (LIDHO) et Madame Clara Sanchiz, chef du projet Ivoire Justice. Leur rôle, donner aux compétiteurs un tableau générale sur la crise ivoirienne et les problématiques rencontrées par ses victimes.

Cette vue d’ensemble a permis aux développeurs de mieux comprendre le thème qui leur a été imposé. Répartis dans des salles de travail, les différents groupes en compétition ont travaillé sans relâches, jours et nuits. L’opportunité leur a été donné á plusieurs reprises de présenter brièvement, en deux minutes chronométrés, l’état d’avancement de leur solution, en présence des coachs et mentors qu’étaient, Cyriac Gbogou, Diaby Cheick Mohamed, Régis Bamba, Ange Bagui, Lansco Mian et Cathy Melene Nomel, dont ils ont bénéficié des conseils pendant ces 48h d’aventure.

Le hackathon de la paix HackCivPaix comme si vous y étiez

Le hackathon de la paix HackCivPaix comme si vous y étiez

Ces courtes sessions de présentation étaient d’ailleurs aussi l’opportunité pour chacun des groupes de prendre connaissance des propositions des autres participants. Une manière de souligner le niveau de compétition et de booster la motivation de chacun.

Après 48 heures de travail, de nuits blanches, de fusion d’idées et de stress, la compétition s’est achevée ce dimanche 21 août 2016 en début d’après-midi. Les dix groupes ont présenté la version finale de leur solution pendant 5 minutes sous le regard attentif du jury composé de Clara Sanchiz, Mohamed Diaby, Regis Bamba, et présidé par Franck Bayé. La plupart des solutions proposées s’adressaient principalement aux victimes, d’autres au contraire proposaient des solutions de gestion de conflits sous des formes aussi variées les unes que les autres : site internet, application mobile et jeu vidéo.

Pour déterminer le gagnant les membres du jury, ce sont basés sur quatre critères principaux:

-l’utilité de la solution offerte,

-l’impact social,

– l’innovation, la créativité et l’originalité de la solution,

– l’ergonomie, l’esthétique et le design de la solution.

Après la délibération, le jury a désigné la solution EthiCone développée par le groupe 3M
Communication, comme grand vainqueur de ce hackathon. Son utilité et son originalité surtout, ont séduit. Il s’agit d’une plateforme digitale avec pour seul contenu, des bandes dessinées. Présentée sous une forme ludique, cette bande dessinée digitale a pour but de sensibiliser et d’éduquer des enfants sur

RAPPORT DU #HackCivPaix 2016 ORGANISÉ PAR IVOIRE JUSTICE ET L’UNBCI

les idéaux de tolérance et de paix. A travers des maquettes de dessins téléchargeables sur la plateforme, l’utilisateur pourra créer des scénarios pour exprimer des messages en faveur de la paix et interagir avec les autres utilisateurs du site. Une belle façon de responsabiliser les enfants en les rendant, actifs et créatifs dans cette ambition de construire une Côte d’Ivoire unie et pacifique.

Au vu de l’engament des participants mais aussi de la réaction de l’audience sur les réseaux sociaux par le biais du hashtag #hackCivPaix, ce genre d’initiative  met en évidence le besoin de la jeunesse  ivoirienne de s’exprimer et de se faire entendre.

À propos des incitateurs du projets

Ivoire Justice est une plateforme impartiale et indépendante d’information et de discussion sur les affaires ivoiriennes à la Cour pénale internationale et sur la réconciliation. Nous faisons partie de l’ONG néerlandaise RNW Media, une organisation internationale spécialisée dans le changement social et active dans les pays où la liberté d’expression est restreinte.

En utilisant de façon innovante et responsable différents médias, Ivoire Justice met en avant des histoires personnelles aussi diverses que possible, cela pour réveiller les consciences et inviter nos lecteurs à réfléchir sur la justice et la réconciliation. Plus de 400 000 personnes nous suivent sur Facebook.

L’Union nationale des blogueurs de Côte d’Ivoire (UNBCI) est une organisation de la société civile ivoiriène accréditée comme membre du Forum des organisations de la société civile de l’Afrique de l’Ouest (FOSCAO-CEDEAO) et lauréate du Prix Francis Perès 2015 pour l’expression de la liberté. Fondée en décembre 2015, l’UNBCI regroupe des blogueurs de diverses formations et poursuit la mission de contribuer à développer une blogosphère ivoirienne crédible, actrice de développement à travers des formation et des des appuis  dans les domaines du développement durable, des TIC, de l’éducation, de la culture et des loisirs, de la promotion des droits de l’hommes, du genre, de la paix et de la bonne

gouvernance. Nous suivre sur: http://www.unbci.ci

Un ‎hackathon‬ pour la réconciliation et la paix en Côte d’Ivoire.

IVOIRE JUSTICE en collaboration avec  l’UNION NATIONALE DES BLOGUEURS DE CÔTE D’IVOIRE (UNBCI) organise un ‎hackathon  (un marathon de développement d’application) pour la réconciliation, la paix et la cohésion sociale en Côte d’Ivoire.

IVOIRE JUSTICE est une plateforme indépendante, impartiale et de discussion sur la réconciliation. Elle est née en 2013 suite à la grave crise post-électorale qu’a connue la Côte d’Ivoire, grâce au programme JUSTICE INTERNATIONALE de l’ONG néerlandaise RNW MEDIA avec l’aide de collaborateurs locaux.

L’objectif majeur étant de prôner la réconciliation sur l’étendue du territoire, Ivoire Justice a, depuis sa création, entrepris plusieurs activités telles que des Meetups, des déjeuners débat et plusieurs rencontres autour de la paix et la cohésion sociale.

C’est dans cette optique qu’en association avec l’UNION NATIONALE DES BLOGUEURS DE CÔTE D’IVOIRE (UNBCI), un marathon développement d’application (Hackathon) est organisé. Cet Hackathon qui se déroulera du 19 au 21 Août 2016 autour du thème « PAIX ET RECONCIALITION » regroupera des experts en gestion de paix dans le monde, des professionnels des technologies de l’information et de la communication, des étudiants et passionnés des TIC et de la réconciliation.

Date limite des inscription le 14 Août 2016 .
Le lien des inscriptions => http://bit.ly/2atLkqD
#HackCivPaix  #‎GoUNBCI‬

Les blogueurs et les journalistes de la presse en ligne formés au code de déontologie.

 Des membres de l’UNION NATIONALE DES BLOGUEURS DE CÔTE D’IVOIRE (UNBCI) ont participé à un séminaire de  formation sur le code de déontologie à Dabou non loin d’Abidjan.

Ce séminaire de formation est une initiative  du REPRELCI. Il à été organisé à Dabou pour des journalistes de la presse en ligne et des blogueurs sur le code de déontologie.

Ethique et déontologie / journalistes et blogueurs ivoiriens en formation

A l’initiative de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la Culture (UNESCO) et le Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI), des journalistes web et blogueurs ivoiriens sont en formation depuis ce lundi 13 juin 2016 à Yamoussoukro.

Ainsi, pendant 4 jours, ces acteurs du web seront formés aux questions d’éthique et de déontologie online. Principal formateur de cette session, Samba Koné, expert-formateur spécialisé en journalisme a insisté sur l’importance pour les blogueurs et journalistes en ligne de se conformer aux exigences des métiers de l’information. A l’en croire, cette rencontre à pour objectif principal de former les journalistes de la presse en ligne et les blogueurs à la production et la diffusion d’informations justes et équitables et sur le code de déontologie.

Représentée par trois de ses membres à cette formation, c’est avec intérêt que lUnion Nationale des Blogueurs de Côte d’Ivoire (UNBCI) suit cet atelier qui s’inscrit dans la droite ligne de ses objectifs. En effet, les Assises du blogging qui doivent déboucher sur une « régulation » de la blogosphère ivoirienne représentent l’un des principaux projets de l’Union. Car, en plus de la démocratisation du blogging, l’UNBCI est déterminée à mettre sur pieds une charte d’éthique des blogueurs Ivoiriens.

6 mois après sa création/ L’UNBCI invite ses membres à un premier bilan

Cher(e) membre L’Union nationale des blogueurs de Cote d’Ivoire (UNBCI), fonctionne depuis maintenant 6 mois.

A cette occasion, le Bureau exécutif a le plaisir de t’inviter à la toute première Assemblée générale Consultative de notre association prévue le samedi 18 juin 2016 au sein de la Résidence Emlys sise à Cocody Aghien. A cette rencontre, le bilan des activités menés par l’UNBCI ainsi que celui des partenariats sera fait.

Mais, le bureau pourra surtout entendre l’avis des membres sur les orientations à donner à l’UNBCI pour les prochains mois. En outre, cette Ag sera également marquée par une rupture collective du jeûne musulman. Ta présence à cette rencontre importante pour la bonne marche de notre bien commun est vivement souhaitée.

Communiqué: Le blogueur Anicet Dally victime d’un accident de circulation

L’Union nationale des blogueurs de Côte d’Ivoire (UNBCI) a le regret d’informer la communauté web nationale de l’accident de la circulation dont a été victime Anicet Dally, l’un de ses membres.

L’événement malheureux survenu ce jeudi 2 juin 2016 dans la commune de Yopougon, a occasionné chez notre cher Anicet d’importantes blessures. Fort heureusement, la vie de notre ami n’est pas en danger. L’UNBCI exprime sa solidarité à Anicet Dally et remercie la grande famille web ivoirienne pour son soutien qui, une fois de plus, ne fera pas défaut.

Fait à Abidjan le 03/06/2016

Le Bureau de l’UNBCI
Le Président
Moussa BAMBA